Photos extraites de support de cours de l'Ecole Nationale Supérieure de l'Aéronautique et de l'Espace (Supaéro)

retour au sommaire

Jetblue :Crash évité à Los Angeles

Test des ailes de l'A380

Les essais de RdM en aéronautique

En aéronautique la RdM à une importance primordiale. En plein vol, on imagine facilement les conséquences de la rupture d'une pièce.

On ne peut pas se permettre de surdimensionner les pièces car le poids de l'avion serait trop important. Il faut donc réaliser des calculs et des vérifications très strictes des pièces constituants un avion.

Grâces aux progrès dans la connaissance des matériaux et les moyens de calcul et de modélisation des structures, les pièces mécaniques sont de plus en plus fiables.

Voici quelques exemples :

Liste non exhaustive Choix
Eclaté d'un avion

   Ailes

   Fuselage

   Train d'atterrissage

   Autres

   

Les tests des ailes.

Les ailes sont les éléments principaux pour le vol. Elles supportent la quasi totalité du poids de l'avion. Elles doivent donc être très résistantes d'un point de vue statique mais aussi dynamique et climatique.

photo 1 Cet essai consiste à vérifier la résistance statique d'une aile d'avion. Pour modéliser une charge répartie sur toute l'aile on applique l'effort grâces à des câbles accrochés aux poutres ci-contre.
aile_f.gif (154403 octets) L'aile est en charge maximum.

On distingue bien la déformée de l'aile. Pendant tout l'essai, une multitude de capteurs calculent la déformation de l'aile.

aile_c.gif (123806 octets) Rupture de l'aile !

On distingue bien le morceau cassé (vertical) de l'aile  .

Essai des ailes du concorde

concord1.gif (179111 octets) Même essai que précédemment réalisé sur un concorde. On remarque les câbles fixés sur l'aile.
concord2.gif (165173 octets) Essai avec charge thermique.

On refait le même essais que précédemment mais à différentes températures (celle-ci vont jusqu'à -50 °C).

Les gaines de ventilation injectent un mélange gazeux à -50°C pendant que la structure de l'avion est chauffée.

 

Essai des ailes de l'A380

Extrait d'un article de :http://www.techno-science.net

Le test de flexion d'aile, simulant la charge limite que peut transporter l'Airbus A380, a été exécuté avec succès. L'essai a été effectué sur l'appareil destiné aux tests statiques le 2 février 2005, l'extrémité de l'aile s'est déplacée de 6,80 mètres par rapport à sa position d'origine.

La charge limite est la charge maximale que peut supporter l'avion durant sa vie. Elle intervient sur de nombreux paramètres au niveau de la structure en fonction des conditions de vol, mais le recourbement d'aile est considéré comme le plus significatif. L'essai a confirmé une bonne corrélation avec les prévisions.

Cette étape est très importante dans la phase de certification de l'A380. De nombreux spécialistes y ont assisté, dont des membres de l'European Joint Aviation Authorities (les autorités aéronautiques européennes) et des responsables techniques d'Airbus. Les données du test ont été envoyées à Filton, au Royaume-Unis, pour une analyse détaillée en vue des essais en vol ainsi que d'autres d'essais statiques, allant cette fois-ci au-delà de la charge limite.

Le jour suivant l'aile a de nouveau été soumise au recourbement limite. Cette condition de charge a été tenue pendant approximativement 45 minutes et des essais de fonctionnement des spoilers et des ailerons ont été effectués dans le même temps. Les essais ont prouvé que les gouvernes fonctionnaient selon les prévisions initiales.

Retour au début de la page


Test du fuselage

fuselag.gif (86313 octets)

Test de la partie arrière du fuselage.

Essai statique

Rupture par flambage en flexion et effort tranchant d'une partie arrière de fuselage

Retour au début de la page


Le train d'atterrissage

T_anim.gif (138350 octets)

verin.gif (34848 octets)

Essais de flexion sur un train d'atterrissage

Déformation due au flambage d'un vérin de train d'atterrissage.

Retour au début de la page